DANCER IN THE DARK

de Lars Von Trier (2000)

DANCER IN THE DARK - German PosterTicket   Je me souvenais de Breaking The Waves (1996), de la façon dont ce film de Lars Von Trier avait empoigné férocement mes tripes et était allé se figer loin, loin au fond de mes yeux. Les moeurs, les lois, comme des pièges à rendre fou. Spectateur, spectatrice, il faut être prêt à encaisser. Vous avez peur de l’obscurité? Dansez, alors qu’elle vient vers vous. Dancer In The Dark, cette bobine-là ne brode absolument pas non plus dans la dentelle.

Popcorn   Estomaquante performance de  l’artiste Björk qui incarne son rôle avec toute l’énergie et la sensibilité qui la caractérisent. Une interprétation à couper le souffle, méduser le palpitant, noyer les mirettes.

Soda  Chanteuse, parolière, compositrice, Björk a travaillé aux côtés de Vincent Mendoza et de Guy Sigsworth (arrangements), de Sjón Sigudsson, Lars Von Trier et Mark Bell (paroles), de Catherine Deneuve, Siobhan Fallon, David Morse, Cara Seymour, Vladica Kostic, et Peter Stormare (chant), et trois reprises de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II font également partie de la bande originale.

Clap   L’oeil de la caméra est froid, d’une étouffante perspicacité, tranchant, implacable. Une fois assis, aucune échappatoire sinon la fuite hors de la salle de projection. Pour ceux qui sont restés et qui ont regardé Dancer In The Dark, la rencontre du réalisateur danois avec l’artiste islandaise aura donné naissance à autant de fragilité, de beauté, que de brutalité, de désespoir.

Zigomascope   Film musical dramatique dont l’action se déroule aux États Unis d’Amérique dans les années soixante et qui raconte le sacrifice, l’injustice, l’envers d’un rêve.

ZD

 

MONTY PYTHON’S THE MEANING OF LIFE

de Terry Jones (1983)

MeaningoflifeTicket   Un beau jour je me suis retrouvée face à la vérité toute grande sur mon petit écran écarquillé. Les mystères les plus mystérieux, les miracles les plus miraculeux, les aléas les plus aléatoires, enfin décortiqués par la fine équipe des Monty Python. Comprendre le sens de la vie, quelle aventure!

Popcorn   Débordants d’humour et d’esprit, les six fantastiques (comédiens-scénaristes) nous emportent dans un tourbillon savamment orchestré de sketches plus loufoques et satiriques les uns que les autres.

Soda   The Meaning of Life est signée John Du Prez et Eric Idle. Sept chansons du film ont d’ailleurs été écrites et interprétées par un ou plusieurs de ses auteurs-acteurs. Leur énergie est très très très communicative. Vous voilà prévenu(e)s.

Clap   Plouf! L’univers et ses travers, l’univers et ses espoirs, l’univers tout court, tout long, bref  voulez-vous enfin savoir de quoi il retourne?

*

Zigomascope   Comme disait Lady Kiou, « La vie devrait être ponctuée de rencontres qui nous emmènent vers un autre cinéma », et de conclure ainsi « À consommer de préférence en vo! ».

Tout pareil ; )

ZD