la poêlée de bobines sans trailer à déguster les dimanches de pluie

HOUSE OF CARDS TRILOGY

In De La Série Magnifique, Du Film Qui Déchire on octobre 5, 2016 at 17:00

de Paul Seed (1990) (1993) et de Mike Hardy (1996)

81g9vddnlfl-_sl1500_

House of Cards 1990 – To Play The King 1993 – The Final Cut 1995

TICKET Par le biais de la version américaine dont je m’étais régalée, j’avais donc appris que le livre de Michael Dobbs avait d’abord été adapté en série pour la BBC par un réalisateur britannique. D’avance je me pourléchais les babines.

POPCORN Mémorable interprète, Ian Francis Urquhart Richardson officie avec une élégance théâtrale et s’impose sur la bobine avec aisance, digne et irrésistible père du futur roi carnassier Kevin Francis Underwood Spacey qui dira de lui : “Francis Urquhart is diabolical in such a delicious way.” ~ “Francis Urquhart est si délicieusement diabolique.”. Le rôle que joue Diane Elizabeth Urquhart Fletcher peut paraître plus effacé que celui de Robin Claire Underwood Wright, mais partage la même irréprochable froideur.

SODA Jim Parker signe une composition sur mesure pour l’ouverture de cette chasse au pouvoir.

CLAP Ouvrez grand vos mirettes et vos écoutilles, le nectar distillé est subtil.

L’art d’épier l’animal politique à l’affût

Un très bel article.

MaD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :